Portrait de Stéphane Mandigout

Son parcours

Stéphane Mandigout a réalisé son parcours de formation en STAPS à Orléans. Après une année passée à Rennes pour son DEA en physiologie de l’exercice, il revient à Orléans pour soutenir sa thèse, portant sur les adaptations cardiovasculaires à l’exercice chez l’enfant pré-pubère, sous la direction du Professeur OBERT. SM obtient un poste de maître de conférences à l’université de Limoges en 2002 au département de STAPS de la faculté des sciences. Ses activités pédagogiques le conduisent à porter le projet LMD et à prendre la direction du département de STAPS. D’abord développées au sein de l’Institut de Neuro-Épidémiologie Tropicale, ses activités de recherche seront menées ensuite dans le laboratoire de Biologie des Activités Physiques et Sportives à Clermont-Ferrand. En 2012, il crée, en collaboration avec Jean-Christophe Daviet, le laboratoire Handicap Activité Vieillissement Autonomie Environnement (HAVAE, EA 6310). C’est cette même année qu’il prendra le poste de maître de conférences à l’ILFOMER, rattaché à la filière ergothérapie.

 

Ses fonctions principales actuelles

Au sein de l’ILFOMER, SM est notre référent en relations internationales. Il a été co-responsable de la 3ème année d’ergothérapie et directeur adjoint à la pédagogie jusqu’à 2020. Il est également porteur du projet de l’habilitation de l’unité de recherche HAVAE pour 2022.

 

Retour sur son expérience au Canada

SM est parti loin de nous, à Québec city, pendant une année avec sa famille.

Tout est parti d’une rencontre, faite au congrès européen de médecine physique et de réadaptation au Portugal, avec un québécois originaire du Benin, le professeur Charles Batcho. Celui-ci exerce à l’université Laval en tant que chercheur au Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS). Travaillant sur des thématiques proches des siennes, Charles Batcho invite SM, en 2018, à tenir une conférence invitée. Très vite, SM entrevoit la possibilité de partir dans ce centre de recherche pour découvrir d’autres techniques et déposera un CRCT (congés pour recherches ou conversions thématiques) qu’il obtiendra pour un an.

Les finalités de son départ sont multiples. Il s’agit alors :

1) d’amorcer un réseau pérenne avec le CIRRIS,

2) d’asseoir la relation pédagogique entre la filière ergothérapie et physiothérapie,

3) de se former aux techniques de l’analyse de la marche et la stimulation transcrânienne, ainsi qu’en réalité virtuelle et en intégration sociale.

SM revient de son année à Québec avec deux co-directions de thèse et deux soumissions d’appels à projets de grande envergure. Un appel à projet H2020 Euro-Canadien (porté par une équipe Slovène) relative aux smartliving (utilisation des nouvelles technologies dans l’adaptation de l’environnement chez les personnes âgées) et un projet québécois plus tourné vers la clinique, soumis à l’Institut de recherche en santé du Canada (IRSC) et dont le laboratoire HAVAE est collaborateur.

SM reste chercheur associé jusqu’à la fin 2021 et sa collaboration permettra également à Maxence Compagnat, doctorant au laboratoire et chef de clinique au service de MPR du CHU, de partir également au Canada pour sa mobilité en 2021.

Le bilan de cette année au Canada : SM nous dit avoir vécu une expérience professionnelle mais aussi humaine et personnelle incroyables.

Il se déplacera tous les ans là-bas pour maintenir les contacts et partenariats mis en place, pour renforcer les collaborations pour les appels à projets, et pour terminer sa formation.

 

Un mot pour les étudiants de l’ILFOMER

SM conseille à tous les étudiants de partir un jour pour vivre l’expérience enrichissante d’un séjour à l’étranger.

Si vous avez un projet, n’hésitez pas à le contacter pour en discuter.

Une étudiante (ergothérapeute depuis 2018) a suivi le master santé publique (parcours Recherche Paramédicale en Santé) de Limoges et a réalisé son stage de Master 2 au CIRRIS cette année.

 

Coté loisirs

Il y a une vingtaine d’années, SM était footballeur en division d’honneur. Il lui aura fallu attendre de traverser l’Atlantique pour renouer avec ses premières amours footballistiques. Au Canada, la pratique est au soccer mixte, sport collectif dans lequel il prend beaucoup de plaisir à jouer.

 

Campus universitaire de Vanteaux
39H Rue Camille Guérin
87036 LIMOGES Cedex
université ouverte 
source de réussites